La Chine se classe à la première place dans le monde en ce qui concerne le volume de publications

Lors du Forum international 2006 de Beijing sur la publication qui s'est tenu le 28 août, M. Yu Yongzhan, directeur général adjoint de l'Administration nationale de la Presse et de la Publication de Chine, a fait savoir qu'actuellement, les échanges du secteur de la publication chinoise avec l'étranger étaient très actifs, que les publications exportées étaient en déficit face à celles importées, et que le volume de ses publications a été porté à la première place mondiale.

Les résultats d'une enquête économique menée récemment à l'échelle nationale montrent que la part représentée par l'industrie chinoise de la publication et celle de l'impression dans le PIB n'a cessé de s'accroître, et que l'édition chinoise est d'ores et déjà devenue l'un des secteurs d'activités les plus prometteurs du pays.

Selon les statistiques, les trois branches d'activité traditionnelles (livres, presse et périodiques) qui forment le secteur chinois de la publication ont toutes enregistré un développement continu et vu la gamme de leurs produits s'enrichir de façon accélérée. En 2005, 222 473 variétés d'ouvrages de toutes sortes (avec au total un tirage de 6,402 milliards d'exemplaires) ont été publiées par les 573 maisons d'édition que compte la Chine ; 1 931 journaux ont été publiés avec un tirage total de 41,26 milliards d'exemplaires ; 9 468 périodiques ont été publiés avec un tirage total de 2,759 milliards d'exemplaires.

Ces chiffres ont permis à M. Yu Yongzhan d'affirmer que la publication chinoise poursuivait dans l'ensemble un développement sain. Par ailleurs, en dehors de la publication traditionnelle de livres, de journaux et de périodiques, celle de produits audiovisuels et électroniques et l'édition sur Internet ont connu elles aussi un développement accéléré, à tel point qu'elles ont formé un système industriel relativement complet et doté d'une certaine capacité de production. Grâce à l'amélioration continue de sa structure industrielle, le secteur chinois de l'impression est devenu plus compétitif et fait preuve d'un dynamisme croissant. Enfin, au fur et mesure de la diversification de sa structure, la distribution des publications en Chine est désormais assumée par un réseau qui dessert toutes les villes et régions rurales.

Pour terminer, Yu Yongzhan a indiqué que malgré le développement prompt de son secteur de publication, le niveau de publications par habitant en Chine laissait toujours à désirer : depuis plusieurs années, le nombre de livres achetés par personne piétine aux alentours de 5, moins de 100 exemplaires de journaux sont lus chaque jour par mille habitants et, en moyenne, chaque Chinois ne s'offre tous les ans qu'un peu plus de deux périodiques et qu'un demi-disque optique compact. Sur le marché de la publication internationale, la publication chinoise n'occupe aujourd'hui qu'une faible part et n'exerce, par conséquent, qu'un impact insignifiant. Aussi, peut-on dire que dans l'ensemble, la publication chinoise est loin d'avoir atteint son apogée en termes de force et de compétitivité.

Copyright © by CHINE EUROPE PROMOTION INTERETS Developped by Qiumeng XU